Windows XP c’est fini !

« Après une belle et longue vie, Windows XP prend un repos mérité. Même si la plupart de nos clients ont déjà franchi le pas de Windows 7 ou 8, l’arrêt du support par Microsoft n’est tout de même pas à prendre à la légère. En effet, les prochaines failles de ce système d’exploitation n’étant plus corrigé, il n’y aura pas le choix de migrer en urgence vers un Windows 7 ou 8. Si une faille importante et dangereuse apparaît, les acteurs du monde informatique ne seront donc pas en mesure de pouvoir répondre à l’ensemble des demandes de mises à jour pour l’ensemble des postes restant encore sous Windows XP. Je vous conseille donc de prévoir rapidement un budget afin de procéder au renouvellement de votre parc informatique restant encore sous Windows XP. » Cédric Jamard, Gérant de 2SIA

A partir du 8 avril 2014, Microsoft ne fournira plus de mises à jour et de support pour Windows XP et Office 2003. Le système continuera à s’exécuter pleinement. Mais il sera davantage la proie des virus et autres malwares, puisque Microsoft ne publiera plus aucun patch. On pourrait croire que cet arrêt est essentiellement programmé pour doper les ventes des autres versions du système, à savoir Windows 7 ou 8. Mais il n’y a pas que ça, Microsoft ne parvient plus aujourd’hui à faire en sorte que l’OS survive dans un environnement où Internet et la cyberdélinquance sont omniprésents. Microsoft reconnaît même que le Service Pack 2, pourtant tant plébiscité à sa sortie, est devenu totalement obsolète en matière de sécurité. Ses mécanismes de sécurité sont totalement insuffisants et les hackers savent les contourner sans difficulté (et ce n’est pas le SP3 qui change grand-chose). En clair, Microsoft n’arrive pas plus à faire évoluer Windows XP de manière à ce que l’OS profite d’un niveau de sécurité décente. Qu’est-ce que cela implique ?

Plus de vulnérabilités face aux virus. Selon l’éditeur Kaspersky Lab 125 000 nouvelles menaces informatiques apparaissent chaque jour. Un système et un antivirus à jour sont la seule façon de s’en prémunir. Moins de compatibilté. Les éditeurs de logiciels et les fabricants ne proposeront plus de versions pour windows XP de leurs produits. Le risque à terme est de ne plus pouvoir exploiter vos données professionnelles. Plus de risques de failles et d’intrusions. après le 8 avril 2014, Microsoft continuera de publier des updates pour les versions supportées de Windows (Windows 7 et Windows 8). La mise à disposition de ces updates, exploitée par des organisations mal intentionnées, peut constituer un risque d’intrusion par la pratique du « reverse engineering » qui constite à exploiter les mêmes failles non corrigées sur Windows XP sur la base des corrections pour Windows 7 et Windows 8

Pourquoi XP serait-il plus sensible aux failles que Windows 7 ou Windows 8 ? Rappelons que le système, introduit en 2001, a été en réalité conçu à partir de 1998. Ce qui veut dire que certaines parties de l’OS ont plus de 15 ans d’âge : certaines « briques » de conception du système ne prenaient donc pas en compte les principes d’Internet, notamment en matière de sécurité. En outre, sur la seule année 2013, Microsoft a sorti 30 correctifs de sécurité qui concernaient à la fois Windows XP, 7 et 8. À partir du moment où Microsoft continuera à apporter des correctifs pour Windows 7 et Windows 8, Microsoft documentera – sans le vouloir, mais de manière très explicite – l’endroit où il faut attaquer Windows XP, dans le cas où le code serait identique entre les différentes versions de l’OS. Quels sont les risques si l’on continue à utiliser Windows XP ? Quand un produit ne dispose plus d’aucun support, il devient rapidement vulnérable aux attaques concentrées des pirates. Il est certain à 100% que les hackers vont profiter des failles de sécurité de l’OS qui seront découvertes après le 8 avril. On peut même imaginer sans trop peine que certains d’entre eux conservent depuis quelque temps les « découvertes » qu’ils auraient pu faire, en attendant que Microsoft stoppe le support de l’OS. Dès lors, ils auront tout loisir de récupérer toute sorte d’information sur votre PC (coordonnées bancaires, mots de passe, etc.). Rien ne les retiendra pour prendre le contrôle à distance d’une machine, de la transformer en PC zombie contrôlables à distance par un unique individu qui peut alors piloter plusieurs dizaines de milliers de PC. Les objectifs sont alors variés, allant de la génération de spams aux attaques distribuées par déni de service (DDoS)., etc. Bref, plus aucune des données ne sera à l’abri. Une solution de sécurité peut-elle pallier l’arrêt du support de Windows XP ? Oui, une suite peut repousser les menaces qui seront découvertes après le 8 avril. Néanmoins, il faut relativiser : pour réellement être efficace, les solutions de sécurité vont devoir accroître de manière exponentielle leur base de signatures. En conséquence, les suites de protection risquent de s’alourdir considérablement et rendre à terme le système totalement inutilisable. Quelles autres solutions pour se prémunir des attaques ? Selon le US-CERT, une autre solution permettant d’amoindrir les risques au lendemain du 8 avril consisterait à ne plus faire usage d’Internet Explorer. Google avait précédemment annoncé que Chrome serait supporté sur Windows XP au moins jusqu’en avril 2015. Opera Software et Mozilla ont également confirmé qu’ils continueraient la prise en charge de leurs navigateurs respectifs. L’antivirus Microsoft Security Essentials continuera de fonctionner « pendant une durée limitée » mais ne sera plus disponible au téléchargement. D’autres éditeurs continueront d’assurer cette protection. Des logiciels vous permettent également de transformer facilement une installation existante en machine virtuelle, pour passer aux nouveaux Windows sans pour autant renoncer à XP. C‘est-à-dire cloner l’installation existante sous forme d’un fichier compatible, ce qui permet ensuite de l’installer sur un ordinateur Windows 7 ou Windows 8.x, retrouver son installation telle qu’on l’avait laissée, et reprendre son utilisation. Les données personnelles mais aussi les applications restent alors séparées, ce qui peut être l’occasion de prendre un nouveau départ. Doit-on impérativement changer de système « avant » le 8 avril ? Un ultime patch Tuesday est prévu pour le 8 avril, comme nous l’a confirmé Bernard Ourghanlian (Directeur Technique et Sécurité chez Microsoft). Ce qui laisse malgré tout quelques jours de répit avant que le système ne devienne totalement obsolète, en théorie. Mais il y a vraiment urgence… N’attendez pas pour vous MODERNISER. La fin de Windows XP et d’Office 2003 n’est pas une fatalité… C’est une OPPORTUNITE. Se MODERNISER, c’est créer de la valeur, réduire ses coûts, améliorer sa performance et répondre aux attentes de ses clients.

Les entreprises le savent bien.

Des entreprises européennes s’estiment freinées par un système informatique obsolète. Des PME/PMI considèrent qu’il est clé d’avoir des outils et des services informatiques de dernière génération.

Oui, car un matériel et des logiciels modernes, c’est … plus de flexibilité.

Des salariés sont en situation de mobilité au moins une fois par semaine. Des mails sont ouverts depuis un smartphone. Windows 8.1 et Office 365 sont conçus pour le travail en mobilité.

Oui, car un matériel et des logiciels modernes, c’est … plus de productivité.

Du temps de travail est passé sur messagerie ou en réunion. Du temps est perdu à rechercher l’information. Windows 8.1 et Office 365 réinventent le travail collaboratif.

Oui, car un matériel et des logiciels modernes, c’est … plus d’économies.

Un appareil pour tous les besoins. Grâce au grand choix d’appareils Windows 8.1, il est possible de trouver l’appareil multiusage dont on a besoin. Office 365, un pas vers les économies. Le cloud permet de consommer les ressources informatiques comme des services, là où l’hébergement interne implique des coûts fixes. Ce changement est souvent décrit comme le passage d’une structure de coût d’investissement à uns structure avec des charges d’exploitation, souvent plus avantageuse d’un point de vue comptable. Avec One Drive intégré Windows 8.1 et Office 365 vous offrent tous les bénéfices du Cloud.

Source : http://www.windows.com/, Clubic,

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page